Réservez vos billets

LAM« Free the Dragons » s’imposent 3 a 1 face a Toulouse

15 novembre 2020
01 Toulouse 2020-11-14
02 Toulouse 2020-11-14
03 Toulouse 2020-11-14
04 Toulouse 2020-11-14
05 Toulouse 2020-11-14
08 Toulouse 2020-11-14
09 Toulouse 2020-11-14
10 Toulouse 2020-11-14
11 Toulouse 2020-11-14
12 Toulouse 2020-11-14
13 Toulouse 2020-11-14
14 Toulouse 2020-11-14
15 Toulouse 2020-11-14
16 Toulouse 2020-11-14
17 Toulouse 2020-11-14
18 Toulouse 2020-11-14
19 Toulouse 2020-11-14
20 Toulouse 2020-11-14
21 Toulouse 2020-11-14
23 Toulouse 2020-11-14
24 Toulouse 2020-11-14
25 Toulouse 2020-11-14
26 Toulouse 2020-11-14
27 Toulouse 2020-11-14
28 Toulouse 2020-11-14
29 Toulouse 2020-11-14
30 Toulouse 2020-11-14
33 Toulouse 2020-11-14
34 Toulouse 2020-11-14
36 Toulouse 2020-11-14
40 Toulouse 2020-11-14

Auréolés de leur victoire à Nantes, cette semaine en CEV, acquise au mental et au tie-break, les hommes de Luc Marquet retrouvaient une belle occasion de rejoindre comptablement le leader de Ligue AM, Tourcoing. Un match à enjeu et à huis-clos, devant les caméras de Sport en France, pour cette 8ème journée dans un Palais des Victoires, ambiancé et habillé, pour faire « comme si » et apporter un peu de châleur aux joueurs et aux téléspectateurs…

C’est une véritable opposition de styles entre la jeunesse, l’insouciance toulousaine et l’expérience cannoise, avec sa kyrielle d’internationaux, qui se dessine. Le jeune pointu toulousain Théo Faure ne tarde pas à se mettre en évidence en début de 1er set, mais Danilo Gelinski et Lincoln Williams veillent au grain. On sent les Cannois impliqués, concentrés face à la jeune et talentueuse équipe de Stéphane Sapinart, le coach de Toulouse. Les joueurs de la cité des violettes ne jouent pas les 1ers rôles par hasard, et les débats s’équilibrent (11-11), Dérouillon et Faure répondant parfaitement à Williams et Averill, lesquels commencent à mettre leurs griffes sur le match. Les Dragons prennent 3 longueurs (16-13), grâce à 1 service victorieux de Lincoln Williams, puis 4 longueurs sur 1 block (19-15) et semblent maîtriser cette fin de set. Sans s’affoler et en récitant un volley tout en puissance et en finesse, les hommes de Luc Marquet remportent la 1ère mise sans trembler (25-19).

Va-t-on voir la jeune garde toulousaine réagir dans ce 2ème set ? Le duo Derouillon/Faure est toujours bien alimenté par son pétillant passeur serbe Nikola Jovovic, et les Rouge et Blanc marquent un peu le pas (7-11). Un coup de moins bien pour les Dragons, qui accumulent les erreurs et manquent de constance au service et en réception (11-15). Les jeunes Toulousains caracolent en tête et bousculent des Cannois (15-20), qui bafouillent en attaque. Danijel Koncilja est un peu moins incisif qu’à son habitude, mais Danilo Gelinski permet à ses coéquipiers de rester malgré tout dans la partie. Sur 2 excellents services de Taylor Averill, les Dragons reviennent à 2 points (18-20), et Lincoln Williams sur 2 aces remet les pendules à l’heure (21-21). Décidément, quel mental ces Dragons, et quelle fin de set ! 3 balles de set pour eux, sauvées par Toulouse, et Taylor Averill, après une succession d’égalités, ne manque pas l’occasion de conclure le 2ème set sur 1 ace chirurgical et ravageur (29-27).  « Free The Baguette » a encore frappé !. L’expérience a parlé, et les hommes de Luc Marquet mènent 2 sets à 0.

Une courte mi-temps, retransmission Sport en France oblige, et les toulousains repartent à l’assaut des Dragons. Concentrés et joueurs, ils continuent de tenir la dragée haute face à des cannois néanmoins vigilants (7-7). La rencontre se tend, on sent l’enjeu des 2 côtés, et les challengent s’enchainent. Taylor Averill (MVP du match avec 18pts à 69%, 2 aces et 5 blocks) donne 2 points d’avance aux Rouge et Blanc sur 1 nouveau « Monster Block » (11-9), mais Toulouse repasse devant (14-15). Tout est à refaire pour les hommes de Luc Marquet, qui subissent à nouveau la fougue toulousaine. C’est un véritable festival de réceptions et d’attaques. Les Dragons reprennent 2 points d’avance, sur un block de l’intenable Yankee Taylor Averill (19-17), mais Toulouse revient (21-21). Un Money-Time tendu et accroché, qui tourne en faveur des toulousains, suite à 2 erreurs cannoises, lesquels remportent ce 3ème set (23-25). Le coup n’est pas passé loin pour les Dragons, qui avec plus de concentration en fin de set, auraient pu conclure. 2 sets à 1, les Toulousains sont toujours dans la course, et les hommes de la Croisette restent toujours à 1 set du match.

Dominateurs au service (6 aces contre 2), en attaque et au block, (16 blocks contre 6 aux toulousains sur la rencontre), les Dragons démarrent parfaitement le 4ème set (5-1), en remettant de la puissance. Ady Acciobanitei et le Capitaine Alesky Klyamar appuient leurs attaques et font des différences. Les hommes de Stéphane Sapinart  ne se laissent pas faire, et c’est vraiment une lutte physique et mentale qui s’instaure (9-7). Les Dragons sont toujours devant, mais les Spacers s’accrochent et ne rendent pas les armes (14-12). Une nouvelle fois, sur un block, les Cannois prennent 4 longueurs (16-12), au prix d’un énorme combat très intense. Les 2 équipes se répondent coup sur coup, mais les Rouge et Blanc prennent un bel avantage (21-16). Dans le petit jeu, Cannes construit sa victoire (23-19), avec ses valeurs de solidarité, et s’offre 5 balles de match. Un service « out » de Toulouse, vient donner les 3 points du match aux Dragons, tout un symbole. La jeune garde toulousaine a subi la loi des Dragons, lesquels reviennent à égalité de points avec Tourcoing, en tête de la Ligue AM. Laissons les Dragons savourer leur victoire, Taylor Averill recevoir des mains de Victoria Ravva, son cadeau de MVP du match, suite à cette belle partie parfaitement maîtrisée, et  avant de poursuivre ce championnat si spécial.

Une grosse pensée à tous nos Partenaires, supporters et public absents ce soir, vous nous avez manqués !

Go Dragons !!!

Les stats du match c’est ICI

Les prochaines rencontres:

  • Poitiers / Dragons le 20/11/2020 à 19h30
  • Dragons / Nice le 28/11/2020 à 18h
  • Chaumont / Dragons le 05/12/2020 à 20h

Merci à Jean-Pierre Creissent, à A.nya photo et à Christian Besson pour leurs photos.

Retrouvez les photos de A.nya photo pour VolleyTimes.com en cliquant ICI

Et les photos de Christian Besson ICI